Bouaké : Le foutou igname, un vrai délice local

Bouaké – le foutou igname est l’un des accompagnements les plus apprécié des habitants de la ville de Bouaké depuis belle lurette.

Très prisé par les ressortissants et les habitants de la ville de Bouaké, le foutou igname est, en effet, le résultat de la purée faite  avec de l’igname bouillie. Elle a une texture à la fois élastique et consistante.

Le foutou pile

Comment cuisine t- on le foutou igname ?

Après avoir épluché, découpé les ignames en petit morceaux,  on les fait bouillir pendant une vingtaine de minutes. Puis  on use d’une fourchette en piquant les morceaux  pour vérifier la cuisson, et égoutter les ignames.

La seconde étape consiste à piler les morceaux d’ignames bouillies  longuement dans un mortier  à l’aide d’un grand pilon (généralement en bois d’acacia). Le geste répétitif (souvent rythmé et même chanté) est précise, la boule est retournée et humectée d’eau tiède qui est resté dans la casserole après que les morceaux d’ignames soient retirés.

Pour  terminer le processus de préparation du foutou igname, on se sert de la purée obtenue pour former des boules homogènes et collantes. Vendu dans à peu près tous les restaurants du pays  le foutou igname s’accompagne de la sauce arachide, la sauce graine et en particulier de la sauce gouagouassou et la sauce gnangnan, à des prix accessible à tous.

Plusieurs autres plats sont appréciés des habitants de Bouaké comme le ‘’N’gbôh’’ (bouillie d’ignames accompagnée d’huile, de sel et de la poudre de piment séchée). Toutefois  le foutou igname reste l’un des plats typiques le plus apprécié de cette population.

© BouakeNews

 

Par la Team Bouakenews

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *